Exposition Rencontre Avec Dominique Le Brun et Laure Buisson à Huelgoat le 12 août 2017

12 samedi août 2017

15h00

L'Ecole des filles L'Ecole des filles

Plus d'infos sur l'exposition Rencontre Avec Dominique Le Brun et Laure Buisson à Huelgoat

« Antarctide, le continent qui rendait fou », « La vie sexuelle des aventuriers »

Ayant signé une large centaine d'ouvrages en 30 ans d'écriture, Dominique Le Brun, journaliste indépendant, écrivain et spécialiste de l'histoire du XVIIIe siècle. Il publie essentiellement des albums illustrés sur des thèmes pour l'essentiel en rapport avec l'univers maritime.

Il a aussi dirigé des ouvrages collectifs comme des encyclopédies et des anthologies dans des collections consacrées à la littérature populaire. Dernièrement, il a publié Vauban, l'inventeur de la France Moderne, Pirates histoires vraies et Surcouf.

« Antarctide, le continent qui rendait fou »

Les géographes grecs l'avaient imaginée il y a déjà plus de deux mille ans : on appelait alors Antichtone cette terre mystérieuse qui devait équilibrer la masse des continents de l'hémisphère Nord.

Elle disparut des esprits au Moyen Age mais resurgit lorsque, au XVIe siècle, les premiers navigateurs qui se risquèrent dans les hautes latitudes sud dirent avoir aperçu une terre immense. Depuis, les aventuriers n'ont jamais cessé de la chercher - quitte à en perdre la raison ou la vie.

Certains parlèrent d'un éden aussi vaste que l'Amérique, et des fortunes furent englouties dans l'espoir d'en coloniser les rives bénies. Ainsi furent découverts l'Australie, l'île de Pâques, et des archipels dénudés qui, chacun, livraient leurs lots de drames et de déceptions.

Quand l'Antarctique, enfin, apparut devant la proue des navires, continent de glace et de nuit, les rêves ne s'évanouirent pas pour autant. Rêves ou cauchemars délirants, comme cette base souterraine nazie où Hitler aurait survécu quelque part sous les monts Mühlig-Hofmann.

Dominique Le Brun retrace - récits de voyages à l'appui - les illusions et la réalité de cette longue recherche dont les héros témoignaient d'une obstination surhumaine.

Extraits des récits de voyage de Kerguelen, Cook, Dumont d'Urville, Amundsen, Schakleton, entre autres.

Laure Buisson, née le 21 octobre 1968 à Amplepuis, est une romancière française.

Elle part s'installer à Paris avec son mari et travaille un temps à la librairie Julliard. Travailler autour des livres ne suffit pas à épancher sa soif de littérature : À la naissance de sa seconde fille, elle commence à écrire. Elle a publié cinq romans.

Pour ce qu'il me plaist

La première femme pirate

Jeanne de Belleville, née en 1300, épouse le baron breton Olivier de Clisson. Ivresse de bonheur. Le roi de France fait décapiter son mari. Ivresse de vengeance. Jeanne prend le large. Littéralement. Elle arme un bateau et, à la tête d'un équipage, part à l'assaut des vaisseaux battant pavillons français.

Quelques mois suffisent à la première femme pirate de l'histoire pour faire régner la terreur sur la côte atlantique et les grandes rivières bretonnes. Quelques mois pour devenir « la lionne sanglante », honorant la devise des Clisson : « Pour ce qu'il me plaist ». Gare aux femmes qui prennent le gouvernail !

Laure Buisson ressuscite avec rigueur la vie éminemment romanesque d'une héroïne oubliée de l'Histoire de France. Voici un Moyen Âge loin des clichés, sous la plume sèche et piquante de l'auteur de Blanquette.

Site web : https://www.facebook.com/Ecoledesfilles