Concert Anais à Plabennec le 2 mars 2019

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le concert Anais à Plabennec

C'est grâce au tube Mon coeur, mon amour que le grand public a découvert Anaïs en 2005. Le succès est tel qu'elle sera même nommée aux Victoires de la Musique 2006 comme révélation. Idem en 2007 et en 2009.

Aujourd'hui, Anaïs revient sur scène avec un cinquième album : Divergente. Ce nouvel opus part dans tous les sens avec la jubilation d'un môme à skate. Cela pourrait être du grand n'importe quoi mais non, c'est très pop, très soul aussi. Anaïs, parfaitement bilingue, se permet même quelques histoires en anglais, ou dans les deux langues, comme ce bain moussant surréaliste où un Al Green plonge dans le rêve sexy sous bulles de la belle endormie. On passe d'une jam de jazz à Brooklyn dans Why are you so mean à du swinging 60's dans J'ai retrouvé mon mojo, on pleure comme si on était dans une comédie romantique américaine avec la pluvieuse ballade And I hold my lamp, et on rigole au duo hystérique avec elle-même, Schizoprenia, d'une amplitude vocale pas piquée des hannetons.

Pour l'accompagner sur scène, un basse-batterie-clavier avec qui elle aime souvent travailler et qui se connaît bien. Le bassiste de No one is innocent Bertrand Dessoliers, qui passe de sa basse rock ou groovy à la ballade country sur une 12 cordes comme une lettre à la poste. Davy Honnet, batteur aussi à l'aise dans le jazz (Touré Kunda), la soul (John Legend) que la pop (Jain). Et Anthony Honnet aux claviers, frère du précédent...